Appel aux votes : sonoriser un diaporama

De : Association Abuledu-fr

L’éclipse de vendredi dernier à généré beaucoup d’activité sur Babytwit que nous aimerions compiler sur un diaporama.

Nous vous proposons de choisir la musique qui accompagnera cette vidéo. Pour cela, rien de mieux que la démocratie !

Votez sur Babytwit pour un de ces  4 extraits (cliquer sur le lien puis bouton écouter) :

  • Extrait n°1 : Eclipse (Album Mazake and RoM par ApO)
  • Extrait n°2 : Eclipse (par Goga)
  • Extrait n°3 : Eclipse (Album my beats par Enzo23)
  • Extrait n°4 : Eclipse (Album Music Life par KOLIZEY)

Pour voter, c’est sur Babytwit

Voir l’article originel

Histoire des arts : Photographie

De : HISTOgraphie

Jury M. Fourrier

BACHACOU Thomas – PHOTOGRAPHE Manu Fauquemanufauque4

Site du photographe : http://manufauque.com/personal/

 


 

BARADAT Arthur – PHOTOGRAPHE Manu Fauque
10

Site du photographe : http://manufauque.com/personal/


 

CANKURT Ilyas – PHOTOGRAPHE Ilka Kramer cankurt 12_the3key_14_v2

Site du photographe : http://www.ilkakramer.com/index.php/the-third-key/


 

DEFRESNE Ines – PHOTOGRAPHE Manu Fauque 8

Site du photographe : http://manufauque.com/personal/


 

DULAU Maiïys – PHOTOGRAPHE Antonio Bolfo 002-antonio-bolfo-theredlist

Site du photographe : http://www.antoniobolfo.com/


 

ELGUETA Alicia – PHOTOGRAPHE

Site du photographe :


 

FERRONE Pauline – PHOTOGRAPHE Ilka Kramer mountain01

Site du photographe : http://www.ilkakramer.com/index.php/the-third-key/


 

FOURRIER Priam – PHOTOGRAPHE Ilka Kramer 11_behindTheHouse_23_v2

Site du photographe : http://www.ilkakramer.com/index.php/the-third-key/


 

LATOUR Alexandra – PHOTOGRAPHE

Site du photographe :


 

LE MONNIER Tom – PHOTOGRAPHE Majid Saeedi 00001ebe_medium

Site du photographe : http://majidsaeedi.com/


 

LLAMAS Maika – PHOTOGRAPHE Robert Doisneau doisneau

Site du photographe : http://www.robert-doisneau.com/fr/


 

LOUSTANAU Adelaïde – PHOTOGRAPHE

Site du photographe :


 

LUYER Lea – PHOTOGRAPHE W. Eugène Smith eugene1

Site du photographe : http://life.time.com/w-eugene-smith/


 

PARISON Lea – PHOTOGRAPHE Steve McCurry ETHIOPIA-10152-(1)

Site du photographe : http://stevemccurry.com/


 

PIERRE Margot – PHOTOGRAPHE Ilka Kramer 11_behindTheHouse_21_v3

Site du photographe : http://www.ilkakramer.com/index.php/the-third-key/


 

SALLABERRY Fanny – PHOTOGRAPHE Jeff Widener nikon-scan-original_41

Site du photographe : http://www.jeffwidener.com/h/index.shtml


 

SANGORRIN Amaya – PHOTOGRAPHE Man Ray 726

Site du photographe : http://www.manray-photo.com/catalog/index.php


 

SOREL Coralie – PHOTOGRAPHE

Site du photographe :


 

SULMIERSKI Maeva – PHOTOGRAPHE Manu Fauque 1

Site du photographe : http://manufauque.com/personal/


 

TAUPIAC Emilie – PHOTOGRAPHE Karolin Klueppel karolin_klueppel_04

Site du photographe : http://www.karolinklueppel.de/


 

URCELAY Emma – PHOTOGRAPHE

Site du photographe :


 

URRUTY Valentin – PHOTOGRAPHE Antonio Bolfo 018-antonio-bolfo-theredlist

Site du photographe : http://www.antoniobolfo.com/


 

VADELL Theo – PHOTOGRAPHE Alison Scarpulla ruines

Site du photographe : https://www.flickr.com/photos/aliscarpulla/


 

WAUTHIER Oceane – PHOTOGRAPHE Olivier OUADAH 333

Site du photographe : http://olivierouadah.com/#&cat=@Accueil&i=0

Photographie – histoire des arts – Brevet – Session 2015

Lors de l’épreuve d’histoire des arts au brevet, vous devez bouton téléchargerprésenter à un jury une photographie ou plusieurs photographies que vous avez produites et étudiées cette année. Cette production personnelle peut faire l’objet d’un dossier que vous avez réalisé et que vous proposez au jury.

Vous présentez alors cet objet d’étude sous la forme d’un exposé oral de cinq minutes, puis vous répondez pendant dix minutes aux questions du jury sur votre exposé.

C’est une épreuve orale, vous devez donc vous entraîner à l’oral.

L’EXPOSÉ

Lors de l’épreuve d’histoire des arts, vous vous retrouvez dans une situation de communication orale continue de 5 minutes environ : vous allez devoir intéresser votre auditoire, lui transmettre un message, être clair dans vos paroles, maîtrisez vos attitudes et votre stress.

- Faites des phrases courtes, une présentation ordonnée de votre exposé, suivez un plan, utilisez des supports (feuilles, ordinateur, écran numérique) mais n’oubliez pas que vous êtes jugé sur votre oral, utilisez un vocabulaire précis.

Parlez d’un ton vif et adressez-vous directement aux membres du jury en les regardant.

Faites référence à l’oeuvre pendant l’exposé : montrez les détails dont vous parlez, faites des synthèses pour rappeler l’essentiel.

– Si vous êtes plusieurs, partagez équitablement la prise de parole. Cela implique d’avoir prévu et mis en scène vos interventions.

  • Ce qu’il faut éviter

- Lire ou réciter ses notes.

– Employer un langage trop familier, des expressions à la mode, ne pas maîtriser son sujet.

  • Se préparer

- Connaître tous les objets d’étude de sa liste.

– Connaître le plan à suivre pour présenter l’objet d’étude.

– Respecter le temps de parole.

  • S’entraîner, passer plusieurs oraux avant !

Avec des camarades de classe ou en famille passez votre oral

– filmez-vous, enregistrez-vous pour vous critiquer et vous corriger

– vous êtes candidat et vos amis sont les membres du jury puis échangez les rôles.

L’ENTRETIEN

  • Les membres du jury écoutent votre exposé puis ils vous posent des questions sur votre travail lors de l’entretien.

- Écouter bien la question ou la remarque.

Répondre à la question posée en utilisant ses connaissances et en justifiant son point de vue. N’inventez pas une réponse, admettez que vous ne savez pas répondre.

Savoir exprimer son point de vue personnel sur l’oeuvre étudiée.

Être capable de mettre en relation l’oeuvre étudiée avec une autre, d’une période ou d’un domaine artistique différents.

– Être capable de répondre à des questions posées sur le dossier facultatif présentant les objets d’étude.

 

AIDE POUR PRÉPARER VOTRE ORAL

Une photo produite par l’élève présentée puis rapprochée à celle d’un photographe professionnel

Une photo ou une série de photos produites par un photographe professionnel

Comment présenter une photographie en Histoire des arts ?

 

Exemple de plan que vous adaptez en fonction de votre photographie et de vos choix

  1. Présentation de la photographie et du photographe
  • Nom de la photo
  • Biographie du photographe, carrière, comparaison avec d’autres photographes
  1. Décrire la photographie
  1. Analyser la photographie
  • Situation de la prise de vue
  • le sujet
  • Présenter le lieu
  • l’idée
  • la date de prise de vue
  • le contexte
  • éléments spécifiquement technique et photographique qui ont été employés.
  1. Interpréter la photographie
  • Qu’a voulu montrer le photographe ?
  • Quel est son point de vue sur son sujet ?
  • Comment le montre-t-il ? de manière classique ou originale ? avec quels moyens techniques ?
  • Cette photographie sert-elle à… émouvoir ? faire rire ? informer ? raconter ? expliquer ? faire réagir ? …
  1. Evaluer la photographie

L’évaluation constitue la dernière étape de la lecture d’une photo. Que pensez-vous de l’œuvre ? Portez un jugement sur la valeur, le sens et l’importance de la photo. Qu’ajoute-t-elle à ce que vous savez sur le sujet ?

Plan dans le détail

  1. Présentation de la photographie et du photographe
  • Nom de la photo
  • Biographie du photographe, carrière, comparaison avec d’autres photographes
  1. Décrire la photographie

Pour décrire une photographie, vous devez noter le plus d’informations factuelles et essentielles disponibles.

La photographie porte-t-elle un titre ? Qui en est l’auteur ? Où et quand a-t-elle été prise ? Observez-en le sujet et décrivez-le le plus clairement possible. L’image montre-t-elle des personnages ? Est-ce un paysage ? Sommes-nous à la ville ou à la campagne ? Recensez le plus de faits possible. Enfin, regardez les éléments graphiques : les couleurs, les lignes, les formes, les valeurs, les masses, l’espace et la texture. Comment le photographe les a-t-il utilisés ?

  1. Analyser la photographie

pour comprendre les choix du photographe

Situation de la prise de vue, le sujet, l’idée, moyens techniques mis en place par le photographe ?

Il s’agit de la situation de la prise de vue et de son utilisation.

Présenter le lieu, la date de prise de vue, le contexte, l’utilisation de l’image, le photographe et toutes circonstances qui vous semblent utiles pour situer la photographie en examen.

Dans cette partie on décrit les éléments spécifiquement technique et photographique qui ont été employés.

Le photographe décide de la composition de son image et choisit le lieu et le moment de la prise. Notez, en analysant la photo, comment le photographe a fait certains de ces choix et expliquez pourquoi. Qu’apprenez-vous tout d’abord des indices que contient la photo ? Quel élément attire-t-il votre regard en premier lieu ? Observez certains détails peut-être moins importants et dégagez les renseignements qu’ils apportent.

Regardez les personnages, s’il y a lieu. Quel genre de vêtements portent-ils ? Quel âge paraissent-ils avoir ? Quelle semble être leur relation ? Que notez-vous dans l’expression du visage et dans le langage du corps ?

Que se passe-t-il à l’arrière-plan ? La photo porte-t-elle une inscription (comme des panneaux de signalisation ou des affiches) ? Reconnaissez-vous des édifices, ou voyez-vous un quelconque point de repère ? Quelle heure semble-t-il être ? Indiquez l’impression ou l’atmosphère générale. Enfin, comment les divers éléments sont-ils agencés ?

Les questions à se poser :

Comment l’œil circule-t-il dans l’image ?

Y a-t-il des rapports personnages/personnages ou photographe/personnage ?

Le photographe est à quelle distance du sujet (dans une suite, s’est-il rapproché, éloigné) ?

Où est le point fort de la composition (règle des tiers, centrage) ?

Y a-t-il des avant-plans, des arrière-plans, quelle importance ont-ils ?

Le photographe utilise-t-il des détails significatifs ?

Comment est utilisée la profondeur de champ ?

D’où vient la lumière ? Y a-t-il plusieurs sources lumineuses ? De quelle espèce ?

Y a-t-il une façon spéciale de jouer avec la lumière (contre jour par exemple) ?

Y a-t-il du mouvement ? Comment est-il décrit ?

Y a-t-il des déformations dues à l’objectif utilisé ?

A quelle hauteur est placé le point de vue ?

Quel type de pellicule est utilisé ?

Quel format est utilisé ?

Les PLUS : Le pourquoi de la photo est sans doute la chose la plus importante. Dans l’idéal, vous devez avoir un vrai sujet et quelque chose à faire passer avec votre image. Vous avez tout à fait le droit de vouloir photographier une fleur parce qu’elle est jolie, mais ne vous attendez pas à ce que votre image soit forte si vous vous limitez à ça. Cela dit, même pour ce genre de photo toute simple, vous pouvez toujours aller plus loin, en vous demandant par exemple pourquoi exactement vous la trouvez jolie, et en mettant cet aspect en valeur.

Si vous travaillez plutôt sur une idée que vous voulez faire passer à travers une photo, faites en sorte qu’elle soit précise et qu’on la comprenne. Si le spectateur ne la comprend pas, c’est en général que vous avez échoué à faire passer votre message.

Les éléments graphiques les couleurs, les lignes, les formes, les valeurs, les masses, l’espace et la texture. Comment le photographe les a-t-il utilisés ?

  1. Interpréter la photographie

Utilisez, pour interpréter la photo, les informations obtenues par la description et l’analyse, et tirez-en des conclusions.

Quelques idées …

- Qu’a voulu montrer le photographe ?

- Quel est son point de vue sur son sujet ?

- Comment le montre-t-il ?

de manière classique ou originale ?

avec quels moyens techniques ?

- Cette photographie sert-elle à…

émouvoir ? faire rire ? informer ? raconter ? expliquer ? faire réagir ? …

Pouvez-vous dire avec précision ce qui a lieu dans cette photo ? Quel message le photographe tente-t-il de transmettre, c’est-à-dire quelle est son intention ? Pourquoi a-t-il pris la photo à ce moment-là ? Pourquoi a-t-il choisi cet angle de vue ?

Notez ce que l’auteur a gardé dans son image, et ce qu’il en a exclu. Les photographes se servent des limites de la photo comme cadre. Ce choix conscient les amène à se concentrer sur certains éléments et à en rejeter d’autres. Comment ces décisions affectent-elles le sens donné à l’image ?

À cette étape de votre démarche, il vous faudra sans doute chercher de l’information en dehors de l’image. Découvrez le contexte historique de la photographie. A-t-elle été saisie sur le vif ou l’a-t-on composée ? Que se passait-il à ce moment-là dans le monde ? Pensez à l’époque où a été prise cette photo. Donnons-nous aujourd’hui à cette photo un sens différent de celui qu’elle avait alors ? Pensez de façon critique, sans admettre a priori que l’image représente exactement un fait qui a réellement eu lieu.

Les PLUS : Problème

Quel problème se pose l’auteur ?

C’est le moment le plus difficile de l’analyse. Il vous faut comprendre pourquoi l’auteur a pris sa photographie. La méthode d’analyse suppose que l’auteur a pris sa photographie pour répondre à une question particulière. Mais laquelle ?

Soyez ici très bref : il vous faut arriver à formuler le problème que s’est posé l’auteur sous forme d’une phrase et d’une seule, à la forme interrogative.

CONSEIL Pour arriver à trouver le problème, commencez par examiner l’impression que la photographie fait sur vous ; qu’est-ce que l’auteur semble vouloir dire et montrer dans sa photographie ? De quoi exactement traite la photographie ? Vous semble-t-il qu’il y ait un message ? Restez-en à la constatation de l’effet subi par le spectateur. C’est l’effet subi que va vous mettre sur la voie. Déterminez si certaines évocations de l’image sont dues à des connaissances ou des sentiments que vous avez en vous. Essayez de les définir précisément. Faites la part entre ce que le photographe a mis dans son œuvre et ce qui est une pure interprétation que vous en faites (sans preuve). Restez-en absolument à ce que le photographe a voulu dire.

Les PLUS : Résolution

Réponses apportées l’auteur ?

Cette partie inventorie les moyens d’expressions utilisés par le photographe. Elle dévoile les preuves, trouvées par vous, qui construisent le sens découvert dans l’image.

Les questions à se poser :

Le sujet est-il réel ou imaginaire ?

Y a-t-il une mise en scène particulière de l’image ?

Y a-t-il un trop plein de sujet ou au contraire l’évocation d’une absence ?

Le sujet est-il politique ?

Le sujet contient-il des tabous ou des interdits sociaux ?

Le sujet a-t-il un caractère religieux ?

Est-il arraché au réel ou composé ?

La photographie se veut-elle représentation de la réalité ou est-elle une construction arbitraire ?

Quel est le support de l’image ?

Y a-t-il un travail particulier sur le médium photographique ?

La photographie est-elle retravaillée par des moyens non photographiques ?

Y a-t-il des influences artistiques ou culturelles visibles dans le sujet ou le traitement du sujet ?

Y a-t-il une distance ironique au sujet ?

Y a-t-il une tonalité générale du sentiment évoqué ?

La photographie cherche-t-elle la beauté ?

  1. Evaluer la photographie

L’évaluation constitue la dernière étape de la lecture d’une photo. Que pensez-vous de l’œuvre ? Portez un jugement sur la valeur, le sens et l’importance de la photo. Qu’ajoute-t-elle à ce que vous savez sur le sujet ?

Jugement global et mise en perspective

La conclusion permet

– d’émettre un jugement personnel sur la photographie étudiée

– d’émettre un jugement personnel sur l’année passée dans l’Atelier photo

– de rattacher si possible la photographie au contexte plus général de l’histoire de l’art en rappelant les enjeux.

– de rattacher si possible sa photographie à celle d’un photographe, d’une période, d’une réflexion sur l’image dans nos sociétés…

On aussi terminer en reposant les questions

Qu’est-ce que la photographie dit et montre ?

Le photographe a-t-il bien employé les éléments à sa disposition ?

La photographie aurait-elle pu être meilleure ?

Comment se situe cette photographie dans la période à laquelle elle appartient ?

 

 

 

 


Voir l’article originel

Le livre troué de Peter Newell

De : Association Abuledu-fr

« The Public Domain Review » nous informe régulièrement de nouvelles ressources libres disponibles sur le net, c’est ainsi que nous avons appris que « The Hole Book by Peter Newell » était disponible. Cyrille Largillier a toiletté les vingt-sept images et les a mises à disposition de tous sur wikimedia commons.

The Hole Book by Peter Newell

J’ai essayé de traduire les textes écrits en vers, plein d’humour, de jeux de mots et d’allusions plus ou moins sarcastiques à des personnages de l’époque (début du XXème siècle aux États-Unis). Mais j’ai vite abandonné et me suis contentée d’une traduction littérale hautement perfectible.

Pour la version orale en ligne avec Raconte-moi, j’ai écrit une adaptation personnelle pour garder le rythme endiablé de cette course poursuite derrière une balle qui n’en finit pas d’alterner catastrophes ou sauvetages in extremis.

La traduction est disponible sur wikimedia commons et sur abulédu-data, et voici l’adaptation pour raconte-moi. 20150323_racontemoi-livretroué

Le livre troué sur raconte-moi

Voir l’article originel

Derniers jours d’un inconnu

De : HISTOgraphie

« Tout ce que l’on sait de lui se limite aux quatre journées précédant sa mort » voir le documentaire en V.O.

44En juin 2009, deux promeneurs découvrent le corps d’un homme sur la plage de Rosses Point, près de Sligo, en Irlande. En cherchant à identifier la dépouille, les enquêteurs arrivent à la conclusion que cet homme s’est non seulement suicidé, mais aussi donné beaucoup de mal pour disparaître dans l’anonymat le plus complet.

 


Voir l’article originel

Rapport de stage

De : HISTOgraphie

CURRICULUM VITAE (CV)

C.V. modèle

LETTRE DE MOTIVATION

lettre motivation modèle

RAPPORT DE STAGE

rapport 1 rapport02 couverture rapport 2015

CONSEILS et PLAN POUR LE RAPPORT

Durant le stage

  • Complétez votre journal de bord quotidiennement
  • Pensez à prendre des photos durant votre stage pour construire votre rapport de stage

Comment faire un rapport de stage ?

  • Le rapport doit être relié (demander une aide au collège si besoin)
  • Le rapport doit être réalisé avec l’outil informatique et imprimé (demander une aide au collège si besoin)
  • Paginer les pages (numéroter chaque page en bas)
  • Faire une première de couverture (titre, nom, maitre de stage, photo, année…)
  • Sommaire (au début) ou table des matières (à la fin) avec les pages correspondantes au plan
  • Écrire les remerciements en début du rapport
  • Police en 10 ou en 12, en noir
  • Titre en gras et plus de 12
  • Justifier son texte
  • Insérer des documents dans les textes
  • Corriger l’orthographe (utiliser le correcteur orthographique)

Exemple de plan pour votre rapport de stage

(à adapter en fonction de votre stage)

  • Page de garde avec les remerciements

Introduction

  • Pourquoi avoir choisi cette entreprise
  • Quelles sont vos attentes ?
  1. Présentation de l’entreprise

1.1. Situation géographique

  • Où se trouve l’entreprise (commune, département, carte) ?
  • Sa localisation est-elle choisie, voulue (pour quelles raisons ?)

1.2. Fonction et rôle de l’entreprise

  • Quel est son secteur d’activité (secteur agricole, industriel, tertiaire)
  • Quelle est sa principale fonction ? En quoi consiste son activité ?

1.3. Personnel de l’entreprise

  • Combien de personnes dans l’entreprise ?
  • Quelle est la fonction de chacun ? Ses responsabilités ?
  1. Présentation des tâches observées ou accomplies (s’aider du journal de bord)
  1. Description d’un métier

3.1. Description d’un métier ou d’une fonction de la personne qui vous a le plus intéressé

3.2. Description des avantages et des inconvénients de ce métier

Conclusion, faire un bilan

  • Les découvertes dans le stage, les surprises
  • Ce que vous avez aimé, ce qui vous a déplu, ce que vous avez trouvé difficile
  • En quoi ce stage vous aide dans vos projets d’orientation ?

Annexes

  • Journal de bord
  • Rapport du maître de stage
  • documents fournis par l’entreprise
  • autre…


Voir l’article originel

Testez-vous avec HISTOgraphie

De : HISTOgraphie

Examens, tests, révision de cours : testez-vous gratuitement sur nos  sélections de questions en ligne !

Collège

Sixième
Cinquième
Quatrième

Troisième Histoire-Géo

Lycée

Terminale L Histoire

Terminale L Géographie

anigifbacqcmquizz

 Retour Haut de page


Voir l’article originel

Introspection suite à une formation sur l’évaluation

De : Adrien Guinemer

Matheon2En début de semaine, j’ai participé à une formation de Jean-François Tavernier au sujet de l’évaluation. Cela m’a donné pleins de nouvelles idées. En particulier, j’ai discuté avec ma collègue d’espagnol qui avait un sondage auprès de ses élèves afin d’être évaluée par les élèves. Elle disposait alors d’un feedback et donc de pistes pour améliorer sa façon d’enseigner.

Je me demandais suite à la formation s’il était vraiment utile en mathématiques d’expliciter les critères que j’utilise pour corriger une évaluation : que regarde le prof sur une copie de maths ? Je pensais que c’était transparent pour les élèves. Plus qu’en langue par exemple. Mais ma collègue m’a alerté sur ce point : pourquoi cela ne s’appliquerait-il pas aussi en mathématiques ?

Ainsi, alors qu’un petit test en début d’heure était prévu en classe de sixième, je me suis dis que j’allais vérifier. C’était ce matin. Je faisais ce petit test suite à une remédiation sur le calcul du périmètre d’un texte. Les élèves avaient bénéficié d’une correction détaillée deux jours plus tôt. Je pensais avoir levé toutes les interrogations. Je me trompais lourdement.

J’ai procédé ainsi : j’ai distribué le test comme prévu. Les élèves ont composé puis j’ai ramassé les copies. Ensuite, je leur ai distribué une grille d’évaluation vierge. Il y avait quatre colonnes :
Que dois-je vérifié ?
Est-ce vérifié ? Oui, non, je ne sais pas.

Nous avons listé les critères ensemble. C’est là que je me suis rendu compte qu’ils ne comprenaient pas, mais alors pas du tout, mes attentes. Nous avons fini par lister 9 critères que nous avons essayé d’énoncer clairement. Quand je dis « nous », je pense « nous » : les énoncés devaient être clairs pour les élèves comme pour moi. Il fallait se mettre d’accord sur une langue commune.

Puis j’ai redistribué les copies. Les élèves ont évalué une copie d’un(e) camarade. Ce n’était pas toujours facile. J’ai dû aidé et j’ai été bien en vaine d’expliquer certaines démarches. Les élèves ont appris plusieurs choses : les attentes de leur professeur, les difficultés rencontrées par un correcteur, et d’autres. Cela leur permettant alors de mieux comprendre les mathématiques.

J’ai appris encore plus : ce qui me semblait évident ne l’était pas pour eux, j’étais passé trop vite sur certains points, je pensais acquises des choses qu’ils n’avaient pas intégrées, je pensais qu’ils avaient une idée de la copie idéale. Mais non.

Cette remise en cause a été salutaire. La séance a été longue. Je n’ai pas fait beaucoup de maths mais nous avons tous beaucoup appris. Je réitèrerai l’expérience avec d’autres classes mais aussi plus tard l’année. Et surtout, surtout, l’an prochain, je le ferai plus tôt !


Voir l’article originel